Tendinite épaule, coude, poignet : comment la soulager ?

Nous le savons tous et toutes, avec notre métier les tendinites ne sont pas rares. Quelles soient à l’épaule, coudes ou poignets à cause des gestes répétitifs que nous faisons tous les jours (massage, épilation, tatouage semi-permanent, …). Douloureuse et parfois chronique, la tendinite est une inflammation généralement due au frottement du tendon contre l’os. Explications et conseils pour la guérir efficacement.

Qu’est-ce qu’une tendinite

Une tendinite est une inflammation des cordons qui relient le muscle à l’os, appelés couramment les tendons. Pourtant résistants et élastiques, les tendons sont sur-sollicités et suite à des frottements successifs, les fibres peuvent se rompre partiellement.

La plus fréquente est celle de l’épaule qui se poursuit le long biceps, mais il existe aussi des tendinites du poignet, du coude, hanche, du genou, … Ici, nous parlerons plus précisément des tendinites courantes dans notre métier.

  • La tendinite de l’épaule ou tendinopathie
  • La tendinite du coude ou l’épycondylite
  • Tendinite du poignet

À noter : Les douleurs liées aux tendinites peuvent apparaître brutalement ou progressivement. 

Quelques signes pour reconnaître une tendinite ?

  • La douleur inflammatoire aiguë est maximale en fin de nuit et le matin.
  • La douleur mécanique se réveille quand on fait le geste qui tire sur les tendons, et se majore avec la répétition du mouvement douloureux.
  • Il n’est pas rare d’avoir mal au petit matin dans les premiers jours d’un surmenage, ensuite la douleur devient de plus en plus mécanique, avec des poussées de temps en temps, surtout si l’on force le mouvement qui fait mal.

Comment sont-elles causées ?

  • Des gestes répétitifs et une mauvaise posture
  • Une déshydratation. 
  • Faire du sport sans s’échauffer ou trop intensif. 
  • D’autres pathologies métaboliques comme le diabète, les hypercholestérolémies ou les dyslipidémies et le tabagisme (car il entraîne une obstruction des vaisseaux), ou d’autres facteurs anatomiques peuvent entraîner une usure progressive du tendon. 
  • La prise de certains antibiotiques types fluoroquinolones. Ces derniers peuvent affaiblir le tendon.

Vers qui se tourner pour une bonne guérison ?

Le médecin pose un diagnostic en examinant l’endroit affecté, évaluant les symptômes et les antécédents médicaux.

Pour la tendinite, le médecin recherche un œdème douloureux au touché et estime l’amplitude et la force de résistance de l’articulation en demandant au patient de la mobiliser. Il peut également prescrire une radiographie. Pour les douleurs les plus intenses et les plus persistantes, une échographie ou une IRM peuvent être réalisées et permettront de déterminer s’il y a une rupture du tendon, et surtout, de voir quelle est l’origine de la tendinite (mouvements répétés ou blessure…). 

À noter : en règle générale, un tendon mis au repos a besoin de 3 à 6 semaines pour guérir. Néanmoins, les gestes du quotidien allongent souvent l’inflammation. 

Comment soulager ou traiter les tendinites

  • À faire soi-même

Le premier jour, appliquez de la glace plusieurs fois environ 20 minutes sur l’articulation ou le membre affecté afin de réduire l’œdème. Puis, appliquez de la chaleur pour améliorer l’amplitude de mouvement.

Laissez l’articulation ou le membre au repos pendant plusieurs jours voire semaines pour lui permettre de guérir. Revenez progressivement à une activité normale une fois la douleur disparue.

  • Médicaments

Les anti-inflammatoires (ibuprofène, aspirine, etc.) peuvent réduire inflammation et douleur.En cas de tendinite ou bursite sévère, le médecin peut prescrire à court terme des injections de corticoïdes à l’endroit douloureux.

  • Kinésithérapie

Les cas sévères non infectieux peuvent être traités par le massage et l’hydrothérapie. Un programme d’exercices bien étudié peut aussi aider. Pour la tendinite, faites des étirements et fortifiez vos muscles et vos tendons.

  • Chirurgie

Il peut être nécessaire de drainer une bourse afin d’en réduire l’inflammation, de réparer une bourse abîmée ou d’enlever du tissu enflammé autour d’un tendon atteint de tendinite. Mais la chirurgie n’est utilisée qu’en dernier ressort.

Comment prévenir une tendinite ?

  • Il est très important de s’échauffer pour chauffer les muscles et rendre les tendons plus souples.
  • Faire des pauses régulièrement et cesser dès que l’on ressent de la douleur.
  • Modifier son plan de travail (mieux s’échauffer, bien s’hydrater, bannir certains gestes…).
  • Eviter, dans la mesure du possible, les gestes trop répétitifs.
  • Veiller à son alimentation, il est important de boire environ 2 litres d’eau par jour et d’éviter les boissons sucrées, l’alcool et la caféine. Il peut être intéressant de privilégier les aliments anti-inflammatoires (produits laitiers, fruits et légumes) et de limiter les produits trop gras ou riches en protéines et favoriser l’inflammation du tendon. 

Comme beaucoup, suite à plusieurs années en spa, j’ai eu plusieurs tendinites aux poignets et épaules. Certe, elle reviennent de temps en temps. Je vous conseille anti-inflammatoires et glace. Utilisez les bon produits ! C’est pas une tendinite qui va nous faire arrêter, #Ilovemywork mais faite attention à vous !

Et vous, souffrez-vous de tendinites ? Quelles sont vos astuces ?

Partager cet article

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Start typing and press Enter to search

Votre panier

Votre panier est vide.